En fr

Accueil > Le domaine > Travail et Saisons

Travail et Saisons

Durant l’année, nous apprenons très vite qu’un vignoble a besoin sans relâche d’attention. Nos experts sont là pour veiller à ce que personne ne l’oublie !
De saisons en saisons, de nombreuses tâches s’enchainent pour aider les vignes dans leur croissance à réaliser leur potentiel : la plupart des interventions sont manuelles, quant aux autres, tel que le labour, elles requièrent l’aide mécanique de tracteurs spécifiquement adaptés, les « enjambeurs », chevaux d’attrait moderne !
Grace à une remise en question globale des dernières décennies, de nouvelles pratiques agricoles sont accessibles en vue de corriger les excès d’utilisation de produits chimiques (pesticides et herbicides) tels qu’appliqués autrefois. Une approche beaucoup plus saine en résulte et les concepts de viticulture bio, bio dynamique et de culture raisonnée proposent des solutions bien plus en harmonie avec les défenses existantes dans la nature.

A Biac, la santé du vignoble est prise en charge comme si c’était la nôtre : nous appliquons une philosophie de prévention en appliquant une attention très particulière à la nutrition du sol afin que nos vignes puissent se développer sainement et fortifier leur résistance aux attaques des maladies pouvant les affecter. Les travaux de labour régulier (oxygénation du sol), d’amendement organique, de soins ponctuels sous l’œil vigilant de Gilles Rey, notre conseiller agricole, ont permis une remise visible ã l’œil nu de l’état du vignoble. Sa méthode qu’il a qualifiée de VIVARMONIE, pourrait se résumer par la recherche de l’harmonie du vivant. En viticulture, elle repose sur 4 grands concepts :

Une nutrition équilibrée « Que ton aliment soit ton meilleur médicament « (Hippocrate) ; une conduite adaptée à l’objectif de production ; des soins harmonisés et des énergies maitrisées : « Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considèrera comment l’endroit est dispose et s’informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants » (Hippocrate)